Le Tour des Yoles 2020 aura-t-il lieu ?

Comme l’ensemble des sportifs, les équipages de yole ronde sont en confinement. Jusqu’à quand ? De quoi menacer la fin de la saison, voire le Tour de Martinique ? Le président de la fédération des yoles rondes, Alain Richard, ne cache pas que pour l’heure l’indécision plane.

Le 8 mars dernier se disputait la 4e manche du championnat de Martinique des yole rondes à Trinité. La yole UFR/Chanflor remportait les deux courses mais était déclassée, laissant la victoire à Brasserie Lorraine/Sara Energies Nouvelles qui confortait sa première place au championnat devant Rosette/Orange, Zapetti/Miltis, UFR/Chanflor et L’Appaloosa/Total Caraïbes/Ho Hio Hen Automobile. Depuis la crise sanitaire que connaît actuellement la France et les Antilles, le gouvernement a pris plusieurs décisions dont celle de confiner la population et donc d’interdire les rassemblements et les compétitions sportives.

La 5e journée du championnat du 29 mars a donc été annulée et «nul ne sait ce que va décider le gouvernement quant à la date de la fin du confinement et quand seront de nouveau autorisés les rassemblements sportifs. Nous travaillons sur le Tour et avons imaginé quelques pistes quant à la fin de la saison.»

Concernant le championnat, il y a fort à parier que la 7e journée (3 mai) sera annulée ou reportée et que la reprise pourrait s’effectuer au plus tôt le 14 juin pour la 8e journée. Deux autres rendez-vous semblent être menacés ou au mieux déplacés : le Prix des associations (le 9 mai, Sainte-Anne/Sainte-Luce ; le 10 mai Sainte-Luce/Sainte-Anne) et le Grand Prix (le 21 mai Case-Pilote/Saint-Pierre; le 22 mai Saint-Pierre/Case-Pilote).

Pour les bébé-yoles, la saison semble terminée puisqu’il restait à disputer la 8e et dernière journée de championnat le 5 avril et la finale de la Coupe de Martinique le 26 avril. Là encore, la fédération a étudié des pistes pour décaler ces deux journées, tout en se heurtant aux futures décisions gouvernementales.

yoles rondes

Et le 36e Tour ?

Evidemment, les amoureux de yoles rondes et tous les autres Martiniquais espèrent que la fête du Tour de Martinique aura bien lieu. «Le Tour se déroulera selon les dates prévues (du 25 juillet au 2 août) ou n’aura pas lieu», déclare Alain Richard qui n’omet pas de signaler que l’assembée générale prévue début mai est également menacée.

«Nous travaillons à la réalisation de la fin de la saison, à la mise en place de l’assemblée générale et à l’organisation du Tour». Sujette aux décisions gouvernementales (date de la fin de confinement et date de l’autorisation de rassemblement de personnes), la fédération doit également gérer le parcours. Pour l’heure, trois maires de communes côtières (Marin, François, Diamant) ne sont pas élus. Quand aura lieu le deuxième tour ? L’autre grande question sera les moyens financiers publics et privés qui pourront être dégagés pour organiser le Tour. Certaines collectivités sont exsangues. Quant au privé, des contacts étaient en cours, des entreprises ont un contrat pluriannuel mais dans quel état financier seront-elles à l’issue de cette crise sanitaire ?

En clair, beaucoup d’incertitudes planent encore sur la fin de la saison même si Alain Richard avoue ne pas ressentir «de pression particulière». Il est vrai, qu’à l’instar de l’ensemble de la société, il ne maîtrise pas grand chose sur cette pandémie et ses conséquences.

Source