Week-end de la Godille Martiniquaise du 17 au 18 Septembre 2022 au Robert

La yole de Martinique est un véritable trésor du patrimoine culturel et une pratique peut en cacher une autre.

Présentation de la Godille Martiniquaise

Dans le cadre de la reconnaissance de la yole de Martinique à l’UNESCO, l’association La Yole de Martinique au Patrimoine de l’Humanité (LYMPH) propose l’organisation du week-end de la godille martiniquaise. Une nouvelle pratique qui va utiliser des BB yoles

La course à la godille s’ajoute à la course traditionnelle à voile de la yole martiniquaise. Il n’y a plus qu’un seul homme à bord avec une simple pagaie (godille à tête) propulsive et directionnelle. La course est très physique et la technique difficile à maitriser. Pour avancer les yoleurs (godilleurs) posent la pagaie dans l’étambot et les engrenages de côtés. Cette épreuve se déroule sur les bébés yoles avec la seule propulsion de la godille.

La régate à la godille est l’un des meilleurs moyens de bien connaitre son bateau et de perfectionner sa technique. C’est aussi l’occasion, de vivre des émotions sportives fortes.

Il est temps pour nous de redécouvrir les vertus de la godille. C’est un moyen de propulsion aussi écologique qu’efficace. La godille, en plus de son empreinte carbone extrêmement favorable, déclenche des élans de sympathie et offre un moyen de propulsion et de manœuvre aussi silencieux qu’efficace.

Cet évènement est une belle occasion pour marquer la diversité des yoleurs. Ces derniers pourront se transformer en godilleurs sur les bébés yoles vraiment adapté à cette pratique.

Avec les courses à la godille nous ouvrons une nouvelle page de la pratique de la yole de Martinique.

Les bébés yoles sont des embarcations traditionnelles.

Ces yoles sont utilisées régulièrement pour la pratique à voile et notamment par les jeunes pour leur apprentissage. La construction d’une bébé yole respecte le cahier des charges qui est préalablement défini par la fédération des yoles.

La pagaie de la yole martiniquaise « godille à tête » espar avec une pelle de section elliptique, presque plate à son extrémité. Les recherches de la fabrication ont conduit à des pagaies sur mesure afin d’améliorer ses performances. La pagaie placée à l’arrière et dans les engrenages tribord et bâbord, sert à gouverner et à manœuvrer l’embarcation.

Objectif du week-end de la godille

Nous avons un double objectif avec ce week-end. Premièrement, rendre la pratique de la godille à la portée de tous et toutes et deuxièmement, participer à la préservation de la yole de Martinique en accord avec les critères de la reconnaissance de la yole à l’UNESCO.

L’usage de la godille s’est perdu au profit des moteurs, hors-bords et auxiliaires. C’est pourtant un moyen de propulsion aussi écologique qu’efficace. Et si on le redécouvrait ? La godille est tellement rare dans les marinas qu’elle en est devenue presque incongrue ! C’est pourtant un moyen redoutablement précis d’effectuer les manœuvres de port, de glisser son bateau au millimètre entre les catways, ou de quitter son poste d’amarrage sans troubler le sommeil de ses voisins. La godille permet aussi de se déhaler en cas de panne moteur, ou de pallier à une avarie de barre. Il suffit de peu pour la redécouvrir et la pratiquer : un bon aviron, un bateau adapté et un peu d’entrainement, si possible sous la conduite d’un initié.

Un art qui s’apprend

Tout commence sur la terre ferme, avec une séance de théorie. Le mouvement y est décortiqué et les élèves se font la main avant de se jeter à l’eau. Et si le geste paraît simple, l’art de la godille est une technique réservée aux initiés. La godille consiste à alterner les coups d’aviron de haut et bas et de gauche à droite selon un angle de 45° en dessinant un huit afin de faire avancer son embarcation. Mais se frotter à un exercice de prise de ponton à la godille n’est pas une mince affaire mais un plaisir avant tout.

Ce week-end va se décomposer en deux journées :

Première journée de découverte de la godille avec de la théorie et de la pratique dispensé par un maitre yoleur au grand public. Et parce que faire du sport, c’est bon pour la santé.

Deuxième journée, une régate de godille en l’honneur de monsieur Georges Brival.

Georges Brival est connu en Martinique pour avoir créé une des plus grandes manifestations de l’île, le tour des yoles.

Petit fils de marin pêcheur, il est amoureux du patrimoine martiniquais.

De retour en Martinique en 1960, après quelques années passées dans l’Hexagone où il a exercé en qualité de publicitaire, il n’a qu’une idée en tête vendre son pays à travers les produits touristiques de qualité.

Peu après son retour dans l’île aux fleurs, il assiste à une course de yoles qui l’impressionne.

En 1972, un groupe de passionnés parmi lesquels Georges Brival, François Émica, Henri Hayot, Albéric Ursulet et Bernadin Loiseau, décident de créer la société des Yoles et des Gommiers de la Martinique.

Georges Brival sera l’un des membres, fondateurs et le premier président de l’association des yoles rondes de la Martinique. 

En 2004, il a apporté sa contribution à Anne Chopin, pour raconter l’histoire des yoles et la genèse des courses en Martinique, dans « Yoles Rondes images et courses ».

-Nous envisagerions un chapiteau réservé à l’artisanat lié à la yole de Martinique.

PROTOCOLE ET ZONE DE PASS SANITAIRE

Week-end de la Godille Martiniquaise

du 17 au 18 Septembre 2022 au Robert

PORT DU MASQUE

Le port du masque sera conseiller pour les personnes se trouvent dans la zone de course. Son utilisation reste une mesure barrière efficace qui est fortement conseillée. Des masques pourront être proposés à l’entrée par l’organisateur.

BUVETTE ET RESTAURATION

Les organisateurs veilleront à assurer un service de restauration à emporter en évitant les phénomènes d’engorgements et de brassages de population.

POSTE DE SAPER-POMPIER

Nous allons demander la présence de poste de sapeur-pompier sur l’évènement.

Programme prévisionnel

Week-end de la Godille Martiniquaise

du 17 au 18 Septembre 2022 au Robert

Samedi 17 Septembre 2022

● 8h00 : Mise à disposition des BB yoles, bd Henri auzé (4 pers pour mise l’eau bébé yole)

● 9h00 : Accueil des apprentis à la découverte de la godille.

● 9h30 : Partie théorique de la godille délivrée par des maîtres godilleurs

● 10h00 – 12h : Partie mise en pratique de la godille

● 12h-13h : Restauration à la charge des participants

● 13h-15h : Théorie et pratique de la godille selon participants

● 15h : Fin de manifestation

Dimanche 18 Septembre 2022

● 8h30 : Briefing + Pose des Bouées et mise à disposition des bébés yoles + pagaies

● 9h00 : Accueil des participants et tirage au sort

● 10h : Présentation yoleur et premier départ. (Appel cross 196 pour début de régate)

● 10h00 – 12h00 : régates de godilles

● 12h : Point d’honneur à George Brival

● 12h – 13h00 : Etape finaliste (Appel CROSS 196 pour fin de régate)

● 13h : Remise des Prix

● 13h30 : Remise en état des lieux

● 15h00 : Clôture Manifestation

● 15h30 : les bébés yoles récupérer par propriétaires (4 pers pour mise l’eau bébé yole)

Ce programme est susceptible d’être modifié.

Régates et participants

Les courses de godille de la yole martiniquaise du 18/09/2022 se dérouleront avec un maximum de trois BB yoles de 6m.  Pour cette manifestation, chaque association de yole pourra se présenter avec un équipage de 5 coursiers, maxi 3 godilleurs et 2 remplaçants.               

La liste est la suivante:

● UFR / Chanflor (Association Caracoli)

● Brasserie Lorraine / SARA Energies Nouvelles (Association Yole Net 2000)

● Rosette / Orange Caraïbe (Association L’Arme Fatale)

● Association Mahoganie

● GFA Caraïbe (Association Bwa Viré)

● SMEM (Association Fem&Hom à la barre)

● Alisé yole

● Etc.

Le nombre d’associations participantes à la manifestation peut être différent. Chaque association est limitée à trois yoleurs dans la bébé yole.

Cette manifestation n’est pas une course officielle mais une rencontre culturelle et sportive. Chaque coursier doit être en règle avec l’assurance de son association. L’organisateur aura une assurance pour cette manifestation.

Les  participants doivent avoir leur gilet de sauvetage.

Le principe du « course en ligne » H/F :

La course se déroulera par série et à chaque série, il y aura deux ou trois embarcations effectueront un parcours défini.

Une ligne de départ est matérialisée (quai, poteau, bouée, etc..), les godilleurs au commande de leur yole se présentent sur la ligne de départ, ils s’élancent au de départ d’un commissaire de course. Les godilleurs doivent faire le parcours défini le plus rapidement, le premier à franchir la ligne d’arriver est déclarer vainqueur.

Le temps de chacun des duellistes sera chronométré pour définir Le champion qui aura effectué le meilleur temps.

Le parcours :

Parcourt à moins de 300 mètre du rivage, le parcourt peut être modifié.

Organisateur :

-L’association La Yole de Martinique au Patrimoine de l’Humanité

Partenaires :

-Ville du Robert

-Dac Martinique

-Sous-Préfecture de Trinité

-FYRM

-l’association Fos

-Wind Force

Partenaires privés :

-….

Les contacts

Edouard TINAUGUS de l’association LYMPH: 06 17214839

Mail : yola.unesco@gmail.com

Alain-Claude LAGIER: 06 96253299