FacebookTwitterLinkedIn

Si vous êtes en vacances en Martinique, vous aurez l’occasion de visiter ses splendides plages mais aussi, vous pourrez voir la culture locale en découvrant les styles vestimentaires tels que le chapeau bakoua. Ainsi, vous pourrez découvrir les ateliers traditionnels de tressage et vannerie.
 
Un chapeau issu d’un arbre ancestral : le Bakoua
Le bakoua dont le nom scientifique est pandanus utilis, est un arbre tropical dont les feuilles sont utilisées pour la fabrication du chapeau bakoua. Ce chapeau est un accessoire incontournable de la culture vestimentaire en Martinique. En effet, vous le retrouverez dans les différents marchés locaux et les magasins artisanaux.
Le bakoua est un arbre que vous ne pourrez pas manquer pendant votre séjour en Martinique, car il peut atteindre  jusqu’à 20 mètres et il a des feuilles en forme d’éventail qui peuvent avoir 2 mètres des circonférences, dures et bordées d’épines. Le bakoua est vraiment un arbre très imposant.
Hormis la fabrication du chapeau, le bakoua sert aussi à fabriquer des paniers et bien d’autres objets en matière de vannerie.
 
Comment est fabriqué le chapeau bakoua ?
La fabrication du chapeau bakoua est issue d’un procédé artisanal qui demande beaucoup de temps et donc beaucoup de patience. En effet, vu que la fabrication nécessite près de 20 mètres de lanières de feuilles, il est important que les feuilles de l’arbre soient préparées au préalable. En effet, les feuilles seront raclées à l’aide d’un couteau, puis séparées en fines lanières. Par la suite, les extrémités des feuilles seront coincées entre les orteils du tisseur, puis tressées en nattes dans des dimensions variables en fonction du style à donner au chapeau.

Tags: