Informations

Georges Brival, le fondateur du Tour de Martinique en Yoles Rondes, est décédé.

Hier, mardi 2 janvier, un grand nom de la voile traditionnelle en Martinique s’est éteint à l’âge de 93 ans. Homme de communication de profession et fils de marin-pêcheur, il a été à l’origine des premières courses de yole sur l’île. Son dynamisme a par la suite été déterminant dans la fondation de la Société des Yoles Rondes de la Martinique. Poursuivant sa vision, il a organisé en 1985 le tout premier Tour des Yoles Rondes de la Martinique, un événement qui est depuis devenu emblématique de la culture martiniquaise

Georges Brival, figure emblématique du militantisme culturel martiniquais, est à l’origine de l’une des attractions touristiques majeures de l’île : la valorisation de la yole comme vecteur publicitaire. Cette initiative a permis aux pêcheurs locaux de tirer un revenu supplémentaire de leur passion.

Expert en communication et publicité, Georges Brival a investi personnellement dans la promotion des régates de yoles rondes en fondant la société éponyme. L’édition 1985 du tour de Martinique, remportée par Désiré Lamon, compte parmi ses succès notables.

Georges Brival a également marqué les esprits en offrant une yole à Félix Mérine alors âgé de 24 ans. Il voyait la mer non seulement comme une opportunité économique, mais aussi comme un lien unificateur entre les différentes strates sociales et économiques de la Martinique – une vision qui s’est concrétisée au fil des tours de l’île.

En outre, Brival a réussi à internationaliser la yole en l’introduisant à Trinidad et en s’attaquant au défi de l’engagement des jeunes. Il a confié sa première yole à un jeune homme de 24 ans originaire du Robert, dont le parcours fut couronné de succès.

Georges Brival n’était pas uniquement passionné par la mer. En tant qu’amateur de musique et propriétaire de l’ancien dancing “La Bananeraie”, il a offert un espace de rassemblement pour les Martiniquais à une époque où les divertissements étaient rares sur l’île.

Il a également lancé plusieurs initiatives marquantes, comme le premier semi-marathon de Fort-de-France avec Rudolph Gibus, l’introduction de la publicité dans le cyclisme local et l’organisation des premières floralies Caribéennes. Sans oublier son amour pour la botanique et les voitures de collection.

Lors de sa dernière entrevue en août, Georges Brival avait témoigné suite au décès de Frantz Ferjule, figure emblématique du Tour des Yoles et ex-marin-pêcheur.

Son décès est intervenu cinq mois seulement après que Félix Mérine (UFR-Chanflor) ait remporté son onzième titre personnel lors du 37ème Tour des Yoles Rondes de Martinique.

BIOGRAPHIE

. 1949 : Formation en France et intègre l’armée
. 1957 : Directeur adjoint de la communication à l’UAT (Union Aéromaritime de Transport)
. 1960 : Retour en Martinique où il crée GB Publicité
. 1965 : Introduit la publicité dans le Tour Cycliste de la Martinique
. 1966 : Organise sur la Savane le 1er concours d’élégance automobile
. 1966-1968 : Organise des courses de yoles dans différentes communes
. 1966 : Ouvre le dancing La Bananeraie, avec l’orchestre Tropicana
. 1967 : Dirige la délégation artistique à l’Exposition Universelle de Montréal
. 1968 : Ouvre la 1ère discothèque de la Martinique
. 1972 : Crée la Société des Yoles Rondes de la Martinique
. 1976 : Crée avec Bernardin Loiseau la coopérative de pêche de la Société des Yoles Rondes, pour la pêche à la langouste
. 1977 : Crée les Grands Viviers de Cosmy à Trinité
. 1978 : Responsable de la promotion des Floralies Internationales
. 1985 : Participe aux côtés de Rudolphe Gibus à la création du 1er semi-marathon de Martinique
. 1985 : Crée le Tour de Martinique des Yoles Rondes
. 1988 : Les yoles rondes se produisent à Tobago
. 1998 : Crée les premières Floralies Caribéennes

Partagez